CONTRÔLE AUTOMOBILE TECHNIQUE DIJON

LE CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE

Le contrôle technique périodique est obligatoire depuis le 1er janvier 1992 en France. Destiné à limiter le nombre d'accidents de la route, il permet de contrôler régulièrement l'état des principaux organes de sécurité des véhicules légers, de moins de 3,5 tonnes.

      PLEIN PHARES SUR LE
    CONTROLE TECHNIQUE

 

Les échéances

 

Le contrôle technique concerne les véhicules de 4 ans et doit être renouvelé tous les 2 ans. Le délai d’un contrôle technique varie selon le type de votre véhicule. En cas de vente, le contrôle doit dater de moins de 6 mois.

 

Préparer son contrôle technique

 

Quelques vérifications simples à faire vous-même vous permettront d'éviter au maximum les risques de contre-visite.

 

Les 133 points de contrôle

 

Pendant le contrôle technique, le contrôleur vérifie 133 points de contrôle sur votre véhicule, afin de vérifier la sécurité du véhicule et de mesurer son impact sur l'environnement.

 

Le contrôleur doit vérifier 133 points de contrôle concernant les fonctions suivantes :

  • Identification du véhicule : documents du véhicule, plaque d'immatriculation...

  • Équipements de freinage : plaquettes, disques...

  • Direction : volant, boîtier...

  • Visibilité : pare-brise, rétroviseurs...

  • Feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques

  • Essieux, roues, pneus, suspension

  • Châssis et accessoires du châssis

  • Autre matériel : ceintures de sécurité, klaxon (avertisseur sonore)...

  • Nuisances : pollution, niveau sonore

 

Le procès-verbal

 

A l'issue du contrôle réalisé dans un de nos centres de contrôle technique, un procès-verbal est remis à l'automobiliste.

 

Le contrôle technique d'une voiture neuve

 

Le premier contrôle technique d'un véhicule particulier doit être réalisé dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de sa mise en circulation.

Le contrôle technique pour la vente

Lors de la vente d'un véhicule de plus de 4 ans, le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois.

 

Les sanctions

 

L'absence d'un contrôle technique valide expose l'automobiliste à une amende de 135€ et votre véhicule peut être immobilisé par les forces de l'ordre.                                                     

 

 

 

           

 

 

 

 

 

 

 

      LA CONTRE VISITE
 

 

Le procès-verbal indique que votre véhicule présente des anomalies graves.

À chaque point contrôlé, un niveau de gravité est indiqué si une défaillance est constatée.

  • Défaillance mineure : aucune conséquence sur la sécurité du véhicule ou sur l'environnement

  • Défaillance majeure : susceptible de compromettre la sécurité du véhicule, d'avoir une conséquence négative sur l'environnement ou de mettre en danger les autres usagers de la route

  • Défaillance critique : constituant un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une conséquence grave sur l'environnement

 

En cas de défaillance majeure ou critique, un nouveau contrôle, appelé contre-visite, est à faire après avoir fait les réparations nécessaires.

 

Les points contrôlés lors d'une contre-visite dépendent des défaillances majeures et critiques constatées lors du contrôle précédent.

 

Vous devez effectuer les réparations et présenter le véhicule à la contre-visite dans un délai de 2 mois maximum.
Celle-ci a en effet pour objectif de vérifier si les points défectueux détectés ont été réparés.

 

 

 

       LE CONTROLE                    VOLONTAIRE

 

  • Les 133 points de contrôle peuvent être vérifiés, intégralement ou partiellement, à votre demande : vous pouvez choisir les éléments sur lesquels votre contrôle portera (freinage uniquement, freinage + signalisation, pollution…).

  • Ce contrôle volontaire est indépendant du cycle des contrôles obligatoires et ne donne pas lieu à une contre-visite.

  • Un contrôle volontaire ne peut pas être transformé en contrôle technique obligatoire et ne modifie pas la date de réalisation du contrôle technique suivant.

 

 

 

        LA VISITE                      COMPLEMENTAIRE

 

 

Tous les véhicules utilitaires légers (VUL) doivent effectuer une visite complémentaire annuelle anti-pollution, à la suite d’un contrôle technique.

Ce contrôle anti-pollution est obligatoire pour les véhicules utilitaires légers de plus de 4 ans n'excédant pas les 3,5 tonnes de P.T.A.C. et dont la rubrique "genre" de la carte grise porte une mention autre que VP (véhicule particulier).

 

La visite complémentaire pollution s'effectue dans les deux mois qui précèdent la date limite d'un an après chaque visite initiale (ou contre-visite) favorable. il vous faut donc compter entre 11 et 12 mois après chaque contrôle technique. Les véhicules utilitaires concernés sont ainsi contrôlés tous les ans pour la pollution.
Note : la date limite de la visite complémentaire pollution de votre véhicule n'apparaît pas sur le timbre de la visite initiale mais seulement sur le procès-verbal et sur la vignette.

 

 

      GPL / GNV
 

Depuis le 1er janvier 2011, les véhicules équipés pour le carburant gaz (GPL ou GNC) doivent se rendre dans un centre disposant d'un matériel particulier et dont le contrôleur a été qualifié après une formation spécifique.

 

Pour renforcer la sécurité des véhicules équipés de gaz sous pression, la nouvelle réglementation renforce les points de contrôle relatifs au gaz qui portent notamment sur la recherche de fuites éventuelles et l’état et la fixation de tout l’équipement spécifique (embout de remplissage, réservoir, canalisations, etc.).

 

Le temps de réalisation du contrôle est donc rallongé pour ces véhicules.

 

IMPORTANT : la périodicité du contrôle est identique à un véhicule essence ou diesel.

 

           VEHICULES DE                 COLLECTION

 

Les véhicules de collection sont des véhicules de plus de 30 ans dont le certificat d’immatriculation porte la mention
« véhicule de collection ». Ils sont autorisés à circuler sur l'ensemble du territoire national, comme tout autre véhicule, dès lors que leur contrôle technique est favorable. Celui-ci doit être effectué tous les 5 ans.

 

  • En cas de mutation d’un véhicule de collection, le vendeur doit remettre à l’acquéreur non professionnel (avant la conclusion du contrat) le procès-verbal de la visite technique périodique établi depuis moins de six mois.

  • La validité du contrôle technique est de 5 ans.

  • Les véhicules de collection sont exemptés de vignette au pare-brise.

  • Les véhicules de collection bénéficient d’un contrôle aménagé en fonction de leur âge et de leur technologie.

 

Comment obtenir un certificat d'immatriculation "collection" ?
Il faut que le véhicule ait plus de 30 ans avec la preuve d'un contrôle technique en cours de validité.

 

 

Bon à savoir

Les véhicules de collection peuvent conserver les plaques
d'immatriculation en caractères blancs sur fond noir.

  • facebook-square
  • Twitter App Icône